Paroles: Version originale

Schtiel

Calme – le vent est tranquille
Il est tombé sur le sol tel une mouette blanche
Calme – Notre navire est oublié
Seuls, dans un monde fermé par le sommeil

Entre tous les temps
Sans noms ni visages
Nous n’attendons plus
Qu’une brise vienne

Calme – (Oui!) nous sommes devenus fous
La chaleur sent le goudron noir
Seule la mort de l’un est nécessaire
Et nous, nous retournerons à la maison !

Son sang et sa Chair
Nous nouriront de nouveau
Et pour sa mort
Peut etre Dieu le remerciera !

Ce qui nous attends, la mer est silencieuse
La soif de vivre déssèche nos coeurs jusqu’au fond
Mais la vie ici ne vaut rien
La vie des autres, mais pas la votre

Non, il n’y avait pas de tonerre dans les cieux
Quand nous avons bu le sang comme des bêtes
Mais insupportable devint l’éclat
D’une croix (Crête), que nous appelons « La croix du sud »

Et au dernier moment
Une vague vînt
Et il y eut un cri :
« Terre droit devant ! »


Reprise du groupe russe "Aria"
Traduction par: Cageotfrei!

Shtil' - veter molchit
Upal beloj chajkoj na dno
Shtil' - nash korabl' zabyt
Odin, v mire skovannom snom

Mezhdu vseh vremen
Bez imen i lic
My uzhe ne zhdem,
Chto prosnetsia briz!

Shtil' - shodim s uma
Zhara pahnet chernoj smoloj
Smert' odnogo lish' nuzhna
I my, my vernemsia domoj!

Ego krov' i plot'
vnov' nasytit nas
A za smert' emu
Mozhet, Bog vozdast!

Chto nas zhdet, more hranit molchan'e
Zhazhda zhit' sushit serdca do dna
Tol'ko zhizn' zdes' nichego ne stoit
Zhizn' drugih, no ne tvoia!

Net, grom ne grianul s nebes
Kogda pili krov' kak zver'e
No nesterpimym stal blesk
Kresta, chto my IUzhnym zovem

I v poslednij mig
Podnialas' volna,
I razdalsia krik:
"Vperedi Zemlia!"

 

Retour

Vous êtes perdus sur PlanetRammstein ? Utilisez le moteur de recherche pour retrouver un document !