Rammstein dans la presse

Rammstein - Dynamo Open Air

Cela fait maintenant un an que Rammstein écume les scènes du monde entier (enfin d'Europe et des Etats-Unis) afin de soutenir la sortie de Sehnsucht, deuxième opus des pyromanes germaniques. Non content de chanter en allemand - dans un style vocal qui fait passer celui de Laibach pour Etienne Daho - et de réussir un peu partout en Europe - plus d'un million d'exemplaires vendus hors Allemagne, qui s'ajoutent donc au million de copies de Sehnsucht en vadrouille dans les foyers teutons-, Rammstein assure carrément la tête d'affiche de plusieurs festivals d'été : le Rock Am Ring, le Rock lm Park et le Dynamo Open Air, auquel nous avons assisté.

Autant le dire tout de suite : que Rammstein joue devant 15 000 personnes au Dynamo, ou pour 300 péquins à Lyon, le résultat est sensiblement le même : la gifle. Rappel des faits : la musique de Rammstein est un metal hybride (que le groupe qualifie de « tanzmetal », metal pour danser) à base de guitares monstrueusement énormes à la Killing Joke, de tempo moyen sur lesquels s'affale une voix pachydermique qui déclame des textes sur la nécrophilie, l'inceste et autres sujets qui ne plaisent pas à Jean Paul II. Ça, c'est pour la musique.

Pour ce qui est du visuel, c'est l'odeur du Napalm au petit matin : dès le premier titre, le chanteur se met le feu, au sens propre ! Vêtu d'un manteau en acier, les bras en croix, il roule le « r » de Rrrrrrammstein tandis que ses comparses, grimés postnucléo-sado-maso, s'échinent à asséner une rythmique à déterrer les morts. Tous les titres du court show (un peu plus d'une heure) sont d'ailleurs agrémentés d'un gimmick visuel : arc qui balance des flèches de feu, chaussure à feux d'artifice, lance-flammes qui projette ses langues de feu au-dessus de la foule...

Bref, Rammstein a écopé du titre de Kiss des années quatrevingt-dix. Un peu hâtivement cependant, car la musique des Allemands est bien plus excitante et intéressante que celle des businessmen maquillés. Si vous n'avez jamais eu la chance de voir Rammstein sur scène, nous ne saurions que trop vous conseiller le premier jour des Eurockéennes, ou bien le festival Freewheels du 15 août, dans le centre de la France. Une
expérience aussi visuelle qu'auditive, mais jouissive de bout en bout.

Olivier Rouhet

 


Vous êtes perdus sur PlanetRammstein ? Utilisez le moteur de recherche pour retrouver un document !