Rammstein dans la presse

Mutter (Chronique)

Un nouvel album de Rammstein très attendu, trois ans après le début de l'explosion du groupe à l'échelle internationale, et une bonne surprise puisque les six allemands, sans véritablement révolutionner leur style, ont réussi à pondre onze titres très variés, aux structures plus complexes et aux mélodies plus fines que par le passé. L'album de la maturité diront certains ? Peut-être, mais surtout le meilleur album d'un groupe qui risquait fort de tourner en rond et qui n'a pas succombé à la facilité en tâchant d'enrober son métal-indus titanesque de subtils arrangements oû l'électronique ne sonne plus Fisher Price et les parties acoustiques ne se limitent pas à des riffs à trois notes joués par Musclor. Rammstein a grandi, Rammstein a mûri et tout au long de l'album on est joyeusement surpris par l'originalité des compositions, les changements de rythmes, les chœurs, les sons électroniques, les samples vraiment intéressants et la voix de Till plus chaude quand elle est dure mais surtout plus jamais mièvre sur les ballades que l'on zappait auparavant. Vous citer les tubes potentiels de Mutter consisterait tout bonnement à vous donner tout le tracklisting de l'album, on se contentera donc de vous assurer qu'il réjouira tous les fans du groupe et surprendra ceux qui les avaient trop rapidement classés dans la catégorie " boys-band pyromane pour buveurs de bière ". Foilà enfin un beu te touceur tans zun monte de prutes !

Guillaume Michel

Vous êtes perdus sur PlanetRammstein ? Utilisez le moteur de recherche pour retrouver un document !